NORMANDIE CULTURE FORUM

pour une réunification de la normandie
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 msg de "une seule normandie"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
nenel61

avatar

Nombre de messages : 7346
Age : 40
Localisation : orne
Date d'inscription : 25/03/2006

MessageSujet: msg de "une seule normandie"   Jeu 21 Fév - 9:41

Chers amis,

Veuillez trouver ci-dessous le texte de notre lettre ouverte
envoyée à tous les conseillers généraux des 5 départements normands.
N'Hésitez pas à la faire suivvre, à la reprendre auprès d'eux ou
éventuellement auprès de contacts chez d'autres élus ou dans la presse :

"Madame, Monsieur le conseiller général,

D'ici un mois, par leur renouvellement partiel, les conseils généraux
de nos départements normands auront changé de composition.

La prochaine échéance électorale importante sera celle des élections régionales de 2010.

Si pour chacun de vos électeurs, vous êtes essentiellement le
représentant de votre canton, vous savez mieux que quiconque le poids
déterminant de l'assemblée départementale dont vous êtes membre dans
la construction de la physionomie de l'avenir de notre région, la
Normandie.

Comme nous, mieux que nous, vous savez que le budget de la Seine
Maritime est supérieur à celui de la Haute Normandie, que celui du
Calvados est supérieur à celui de la Basse Normandie. Qui peut trouver
cette situation logique ?

Aujourd'hui, plus encore qu'hier, de nombreuses voix s'élèvent pour
demander une redéfinition des rôles de chacune des entités et des
strates administratives qui interviennent dans l'aménagements de nos
territoires : communes, agglomérations ou communautés de communes,
cantons, SCOT, pays, départements, régions. On nous parle d'un
"276"
distinct de la région Haute Normandie..qui, en effet, peut y retrouver
"ses petits" ?

Le Président de la République appelle à un Etat plus rationnalisé où
les doublons seraient moindres, La ministre de l'Intérieur et des
colectivités locales s'interroge publiquement sur la pertinence du
nombre de régions françaises. La commission "Attali" constituée
par le Président de la République appelle à la suppression des
départements.

Les faits sont là :

- La Bretagne c'est 3 millions d'habitants ; PACA, 4,5 millions ;
Rhône Alpes, 5,6 millions.
- La Wallonie, 3, 4 millions ; le Pays de Galles, 3 millions,
l'Ecosse, 5 millions ; la Catalogne 7 millions, la Bavière 12.

Que pèsent nos deux Normandies totalisant, à elles deux, 3 millions
d'habitants ? Pourquoi deux régions totalisant 5 départements quand la
Bretagne en a 4, PACA 6, Rhône Alpes 8, l'Ile de France 8 aussi ?

De nombreuses personnalités politiques normandes se sont prononcées
soit pour "une seule Normandie" soit, à tout le moins, pour une
coopération renforcée entre les deux demi-Normandies.

Vous le savez, on en trouve aussi bien (quoiqu'en
proportions très différentes) à l'UMP qu'au Nouveau Centre, au Modem, au PRG, au PS et dans les autres partis.

Le point de vue que prendront nos assemblées départementales quant à
l'avenir des régions normandes est crucial.

Les élus peuvent, en effet, se "réfugier" derrière l'idée d'un
referendum, voir de deux referendums, voire de cinq...Il n'en
reste pas moins qu'en tant qu'élus, justement, leur -votre- position
est déterminante.

Il n'y aura pas d'évolution des régions normandes
vers une entité aux dimensions plus conformes à la compétitivité
interrégionale européenned'aujourd'hui sans prise de position des assemblées départementales.
Pour "une seule Normandie", comme d'ailleurs pour un "méga
grand ouest", comme aussi pour un rattachement de la Basse Normandie à
la Bretagne et de la Haute Normandie à la Picardie, il faudra que
les assemblées départementales se prononcent et acceptent des éléments
de dévolutions de compétences.

Une chose est sûre : sauf à promettre à nos enfants de vivre dans des
régions atrophiées, sans moyens et sans
attractivité, il faudra prendre en main le dépassement des structures
actuelles.

Comme conseiller général, y êtes vous prêt et comment ?

C'est la question que comme association préconisant "Une
seule Normandie", nous vous posons.

Nous vous invitons à exprimer votre vision de l'avenir de votre
département dans votre actuelle région et plus largement dans le cadre
global de la Normandie ou dans celui du regroupement régional
alternatif qui vous semblerait approprié.

Nous nous engageons à publier votre point de vue sur notre
site uneseulenormandie.org et à le communiquer à nos adhérents et sur
notre liste de diffusion.

Nous vous remercions à l'avance de votre réponse.

bien à vous,
--
Dominique Losay
Une seule
Normandie
contact@u-s-n.org
www.uneseulenormandie.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/normandie-culture-forum
nenel61

avatar

Nombre de messages : 7346
Age : 40
Localisation : orne
Date d'inscription : 25/03/2006

MessageSujet: Re: msg de "une seule normandie"   Ven 22 Fév - 20:03

communiquer:

Nous publions ci-dessous la réaction de notre ami Philippe Cléris
(Bienvenue en Normandie) à notre lettre ouverte aux conseillers
généraux normands et le commentaire que lui apporte Dominique Losay
(Une seule Normandie).

Par ailleurs, suite à notre lettre nous avons presque immédiatement
reçu un mail de Franck Martin (conseiller général de Louviers -PRG) et
un de Gilles Deterville (président du groupe PS au CG Calvados) tous
deux favorables à une seule Normandie, que nous publierons
prochainement.

réaction de Philippe CLERIS :

"J’admets le positionnement de méthode de USN dans
cette lettre qui consiste à envisager toutes les évolutions territoriales
possibles pour sortir des impasses du “mille feuilles” des
collectivités territoriales françaises: mais il est utile de rappelr que les
grandes néo-régions “Grand Ouest” ou “Grand -Nord” n’existent que dans la
tête des décideurs ou technocrates parisiens nantais, rennais ou
lillois…
Cela ne tient absolument pas compte des réalités géo-économiques
ou géo-politiques concrètes qui se déploient actuellement sur
l’ensemble des territoires normands et bien au delà: ainsi, “l’arc Manche”
avec notre potentiel industriel portuaire normand de niveau européen sur
la mer la plus fréquentée du monde ou l’axe “Plantagenêt” qui met
la Normandie en situation d’intermédiaire obligé entre Iles
britanniques, pays nordiques et suds européens sont bien plus pertinents que de jouer au ping pong sur l’arc Atlantique entre Paris et Nantes ou de
regarder placidement passer les TGV vers Lille et Londres!

Enfin, je rappelle qu’en l’état actuel du droit public français, toute
collectivité territoriale en France est souveraine: une plus grande ne
peut se substituer à une plus petite. C’est pourquoi ce sont
développées toutes ces structures intermédiaires compliquées entre
communes et bientôt entre départements sinon entre régions: la
Normandie est en France où ces coopérations multilatérales
entre collectivités va aller le plus loin: à nous militants de la
Normandie et à tous les élus favorables à la résolution de la question
régionale normande par une solution normande de faire en sorte que
ces coopérations soient le processus amenant à la
réunification administrative de la Normandie: qu’un Laurent Fabius y pense de plus en plus nous allons donc pas nous en plaindre mais soyons
vigilants!"


commentaire de Dominique LOSAY :

"Pour “rassurer” notre ami Philippe Cléris, il est bien clair que
l’association “une seule Normandie”, comme son nom l’indique est
favorable à une région normande unifiée.

Il n’en reste pas moins qu’il est naturel que jaillisse de la
réflexion sur l’avenir de la Normandie des positions distinctes qui
appellent justement au débat.

Il y a plusieurs questions sur le millefeuille administrativo-
politique dans lequel nous vivons tous les jours :

Etant moi même appelé à voter pour un conseiller général du canton de
Douvres la Délivrande (14), je dois bien constater que ce canton de
20 000 habitants regroupe des communes qui sont dans deux communautés decommunes distinctes : l’une, coeur de nacre, regroupe dans une
autre entité de 20 000 habitants une partie des communes du canton et
une partie (seulement) de celles du canton de Creully voisin.
L’autre c’est Caen la mer, qui ne se superpose pas, cela va de soi, avec
le Pays, ni avec l’arrondissement, bien sûr.

Avancer vers un tissu administratif et politique plus performant, plus
réactif, plus proche des citoyens, implique forcément de détricoter et
retricoter ce curieux maillage.

Est facteur d’avancées toute prise de position qui permet de faire
éclore la discussion, le débat démocratique, la prise de conscience
des élus et des citoyens sur ce sujet.

De ce point de vue, me semble-t-il nos “adversaires” principaux ne
sont pas ceux qui ont une vision divergente des réorganisations
nécessaires pour construire l’avenir, mais ceux qui sont convaincus ou
veulent faire croire que “il est urgent de ne rien faire” et
conduisent ainsi nos deux micro-régions normandes au dépérissement.

Ainsi, le ton de la discussion entre Philippe Cléris et Mr
Devallière sur cette page m’est parfois apparu outrancier entre deux
personnes souhaitant l’un comme l’autre sortir du statu quo.

Il n'en reste pas moins que le débat étant ouvert, il convient de
l'alimenter. Evidemment, personnellement et comme responsable de
l’association “une seule Normandie”, ma vision coïncide cependant avec
celle de Philippe.

La question de la Normandie ne peut être résumée à une affaire de
folklore ou de nostalgie. L’appartenance régionale, les liens
géopolitiques et géo-économiques, la notoriété de la “marque” et de
son attractivité ne sont pas à rejeter “aux poubelles de l’histoire”
sous peine de passer justement à côté des réalités d’aujourd’hui.

Véhémente ou insidieuse, la critique habituelle visant à assimiler les
partisans d’une seule Normandie à des vieux croutons pétaino-
identitaires visant peut être à remplacer nos deux
présidents de régions par un descendant du duc Guillaume, cache souvent trop mal l’absence d’arguments sérieux.

Comment expliquer le succès phénoménal de la marque “64″, comment
expliquer les centaines de millierrs de spectateurs de la parade
bretonne sur les Champs Elysées si on méconnait l’attractivité du
sentiment d’appartenance, la puissance de la marque ?

Or la “marque” Normandie a une notoriété et une légitimité mondiales.
Imagine-t-on vendre facilement à l’export du “véritable camembert
du grand-Ouest “? Il n’est pas anodin que d’ores et déjà la promotion
du tourisme normand se soit unifié.

En imaginant l’avanir de la “basse” avec la Bretagne et celui de la
“haute” avec la Picardie, on passe aussi trop facilement sous silence
le coût de tout ce qu’il faudrait défaire !

Car, si beaucoup d’entre nous pensent que les choses ne vont pas
assez vite et loin, de nombreuses collaborations interrégions
normandes existent. Serait-il vraiment la meilleur voie économique et
budgétaire de les remettre en cause ?

Aussi, pour toutes ces raisons, est-il extrêmement important de porter
la discussion au coeur de la structure charnière, le département.

C’est en celà que les élections cantonales
sont un vrai enjeu pour nous et pour l’avenir de la Normandie. Ce sont avant tout les assemblées départementales qui pourront contribuer à redessiner cet avenir. Elles ont les budgets, elles sont maîtresses de leur
destin.
Elles ont des compétences très larges en matière d'aménagement.

Nos conseillers généraux, les candidats, doivent prendre
conscience qu’ils sont porteurs de bien plus que de la stricte représentation
des électeurs de leur canton. Ils sont porteurs de l’avenir de la
Région.

Malheureusement, il en est si peu question dans les réunions locales !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/normandie-culture-forum
nenel61

avatar

Nombre de messages : 7346
Age : 40
Localisation : orne
Date d'inscription : 25/03/2006

MessageSujet: Re: msg de "une seule normandie"   Mar 26 Fév - 23:14

Vous trouverez ci-dessous les premières réactions parvenues à notre
lettre ouverte aux conseillers généraux normands. Nul doute que la
question de la capitale évoquée par deux d'entre eux suscitera débat.
Je leur propose d'ailleurs d'expliciter plus longuement leur position
"Caen capitale" par un article plus étoffé à paraître sur notre site

Dominique
Losay
______________________________________________

Luc Duncombe (Nouveau Centre), président de Caen La Mer, candidat à la
mairie de Caen :
Je suis favorable à la grande Normandie:
-Calvados, Manche, Orne, Eure, Seine Maritime
-En ajoutant éventuellement la Sarthe et la
Mayenne
Il y a urgence à la réunification Normande afin que Caen en soit
bien la capitale.
Trop attendre serait prendre le risque que Le Havre s'impose comme capitale.
Le monde économique est en train de faire la Normandie.
La coopération métropolitaine doit prioritairement intégrer
des complémentarités universitaires et culturelles afin d'aider à
faire émerger "l'identité Normande".
_____________

Franck Martin
(PRG), maire de Louviers, conseiller général de l'Eure :

Dès ma première élection au conseil général de l'Eure, je me suis
publiquement exprimé en faveur de la réunification de la Normandie.
Vice président de l'association pour la réunification, qui compte de
nombreux élus normands, j'ai demandé la tenue d'un referendum régional
avant les élections régionales de 2010. Je suis convaincu que les Normands veulent cette union, donnons leur la parole. Amitiés normandes
_______________________

Maryvonne Mottin
(PRG) maire de Bernières sur mer, candidate sur le
canton de Douvres :

Je soutiens sans réserve l'idée d'une seule Normandie et avait
adhéré déja à ce projet il y aplusieurs années, avec plusieurs autres élus
de Bernières. Je me joins à votre initiative.

______________

Gilles Deterville, conseiller général du Calvados, Pdt du groupe PS au
CG :

mon point de vue est clair et simple je l'ai rendu public à plusieurs
reprises déjà Je suis résolument partisan de la réunification normande autour de CAEN CAPITALE De la Normandie
pour des raisons économiques, politiques et culturelles
évidentes.
On ne saurait repousser encore cette évolution indispensable. Je
propose donc qu'entre 2008 et 2010 les Conseils Généraux et
autres collectivités
concernées se prononcent en leur sein sur cette question majeure.
Puis la parole doit être donnée aux citoyens par référendum organisé
le même jour dans toute la Normandie.
Cette réunification peut de faire avant 2010 afin que les prochaines
élections régionales si les normands approuvent cette réunification
puissent élire en 2010 une Assemblée Régionale unique.

_________________________________________________

Michel Lejeune conseiller général du canton de FORGES LES
EAUX ,président du groupe Alternance 76 (opposition) au Conseil
général de la Seine Maritime :

Je partage complètement l'idée de rassembler la Normandie ;c'est
du reste une proposition que fait le groupe Alternance 76 pour
les prochaines échéances électorales .L'idée de rassembler de plus
grandes régions qui pourraient correspondre aux <
>> des députés européens peut être étudiée ,mais commençons par faire
une vraie région NORMANDIE à la place de ces deux mini fiefs où tout
le monde se marche sur les pieds (même en 276 << qui dit qu'il roule
>>).Je vous assure de mes meilleurs sentiments
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/normandie-culture-forum
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: msg de "une seule normandie"   

Revenir en haut Aller en bas
 
msg de "une seule normandie"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Communiqué "Une seule Normandie"
» communiqué de "Une Seule Normandie"
» "Pays de Normandie" - 911 / 2011.
» Caudebec-en-Caux : " Brass Band Normandie " (76).
» Nucléaire "made in Normandie"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NORMANDIE CULTURE FORUM :: réunification-
Sauter vers: