NORMANDIE CULTURE FORUM

pour une réunification de la normandie
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Quel avenir pour les salariés du textile ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
nenel61

avatar

Nombre de messages : 7347
Age : 40
Localisation : orne
Date d'inscription : 25/03/2006

MessageSujet: Quel avenir pour les salariés du textile ?   Sam 3 Juin - 13:48

La liquidation de l'entreprise Gresland à Notre-Dame-de-Bondeville laisse 28 personnes sur le carreau. La CFDT prône un plan de sauvegarde d'un secteur en péril.

Il y a déjà vingt-cinq ans que l'entreprise de textile Gresland, située dans la vallée du Cailly à Notre-Dame-de-Bondeville, a dû fermer sa filature. Sur la grande cheminée de brique rouge, symbole d'une usine plus que centenaire qui a compté jusqu'à 450 salariés, la pendule s'est paraît-il « arrêtée en 1981».
Arrêtés aussi, depuis jeudi dernier, les deux derniers ateliers, y compris le seul rentable, celui des mèches de bougie. Le délégué CFDT Christian Picart, 52 ans, trente ans chez Gresland, a quitté son laboratoire de teinture comme les 27 autres employés désormais en attente de leur lettre de licenciement.
Depuis 1988, l'entreprise avait réussi à reconquérir des marchés, au prix de grandes vagues de licenciements. Mais face aux baisses d'activité depuis 1997, et à la perte du gros client Jacquemard en 2005, l'entreprise a été acculée à la liquidation judiciaire le 17 mai dernier, ne pouvant plus rembourser ses dettes et faire face à ses charges.

Moyenne d'âge de 48 ans

L'avenir de son personnel est désormais posé et le syndicat Hacuitex du textile de la CFDT s'en préoccupe beaucoup. D'autant plus que la moyenne d'âge des salariés est de 48 ans, et « qu'ils ont une expérience importante mais pas de diplôme, dans un secteur très sinistré qui ne laisse pas d'espoir de retrouver un emploi », souligne Sébastien Delahaye, secrétaire général CFDT d'Hacuitex.
Le syndicat est allé réclamer à la préfecture que les pouvoirs publics aillent au-delà de la mise en place d'une cellule de reclassement classique pour dix-huit mois. La CFDT demande des mesures exceptionnelles qui permettent d'accompagner les nouveaux chômeurs.
« Nous souhaitons l'ouverture de négociations pour que l'accord cadre national textile-habillement puisse s'appliquer dans notre région. Il prévoit de faciliter la mobilité, d'appuyer les démarches d'accès à la formation, et de favoriser aussi l'anticipation pour la sauvegarde des emplois et le développement des compétences », poursuit Sébastien Delahaye.
Deuxième volet essentiel, la création d'une cellule de reclassement paritaire régionale et mobile, « qui soit valable pour tous les salariés du textile quel que soit le nombre de licenciés. » Déterminé, le syndicat attend une réponse d'ici une semaine de la préfecture. Il entend aussi faire appel aux élus des conseils régional et général, dont le maire de Notre-Dame-de-Bondeville Jean-Yves Merle est vice-président.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/normandie-culture-forum
 
Quel avenir pour les salariés du textile ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quel avenir pour le F910 & le F911 ???
» Quel maquillage pour mes yeux ?
» Quel pendule pour une débutante
» Quel RaL pour aller avec ce smokey brun/taupe (Luc senior artist MAC)?
» Quel maquillage pour enfants ou face painting?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NORMANDIE CULTURE FORUM :: emploi-
Sauter vers: