NORMANDIE CULTURE FORUM

pour une réunification de la normandie
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 5 novembre - La Séthée d'Guy Fawkes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Crapaud



Nombre de messages : 59
Date d'inscription : 21/10/2008

MessageSujet: 5 novembre - La Séthée d'Guy Fawkes   Jeu 6 Nov - 1:37

Partie d'eune histouathe d'la plieunme dé "C. Du Mont" (Charles Picot) d'1895:

Guy Fawkes


...Là-d'sus, j'nos entre-dimes bonsouèr et j'm'en r'touanni sièz nous m'couochi.

I' 'tait sinne de jeu quand j'pu à la fin cliore l'yi: ch'est qu'ou' z'avez, j'avais un plian dans la tête entouôre not' vaisin. Mais je n'vos disais pon tchi, ichin:- pus tard ou verrez...

I' n'y avait pas trop d'temps pour s'apprêté, s'n'ou voulait en faithe tchique chose qui valisse la peine; car le chinq d'Novembre v'nait sus nous bouan train: i n'y avait pus que chinq jours. Mais j'nos y minmes eunne vingtaine de bouans burons et j'travaillons d'bouan tchoeu.

Le chinq d'Novembre nos trouvi prêts.

Ne v'chin not programme:

1. A 2 heuthes de l'arlevée, être touos assembliés dans l'clios du couosin Tam; faithe les préparatifs;

2. A 2 1/2 heuthes, la procession formée;

3. A 3 heuthes exacte, se mettre en marche pour faithe eunne touannée par la paraisse et saluer moussieu l'Recteur, le Connaitablye, les Chenteniers, et les principaux d'la pâraisse;

4. A 5 1/2 heuthes, les torches allumées; continuation d'la prom'nade;

5. A 9 heuthes, de r'tour dans l'clios; Guy Fawkes d'cendu et porté dans la cave; touos les ch'vaux mins a l'êtable un fricot d'aveine lus est donné et à tout l'monde eunne gache de vraie et eunne fais d'cidre;

6. A 10 heuthes, Guy Fawkes est dêhallé et pendu au gibet, et oprès chonna l'cap'tainne, lé lieut'nant, l'sergent et l'corporal mettent atou lus torches lé feu ès quatre carres de la baraque.

7. A miniet grand feu d'artifice, et fin d'la séthée.

N.B. - Il est d'fendu à tout l'monde de la compagnie de béthe autchune litcheu qu'nou pourrait lus offri duthant la prom'nade; du lait et d'l'ieau tant qui voudront, mais rein tchi pouorrait monté au chervé.

Par ordre du Coumité.

Enfin, le chinq d'Novembre nos trouvi, touos rasseblies a deux heuthes justes et de l'arlevée, dans l'grand clios au couosin Tam.

Dans l'mitan du terrain - d'la vieille cruèze - i' y-avait une maison bêlongue, pus profonde que large, bâtie attou des fagots d'bouais, et geon et d'grapus: le tout ercouvert de biête pour qu'l'affaithe n'brûlisse pas trop vite. En d'sous - dans l'bas d'la maison - une cave profonde de 36 p'tits bathis, douollis d'tathe et pliens d'fine chendre. Et sus l'haut d'la maison, y-avait l'gibet, fait d'deux longues barres de fé d'êgales longueur, pitchies sus but, et pis, iunne au travers, sus l'haut des deux âtres, et dans l'mitan d'la cheinne en travers y avait un but d'fi d'fé et un potêt au but.

Quand vint deux heuthes 15 la vieille jument, couleur gris d'fé, du p'tit Jan, fut am'née. La pouôre vieille bête - tchi, pourtant mangeaient comme quatre - était maigre comme un haoûx et avait la hétheque du dos comme un couté et à tchi nou pouvait compté toutes les côtes, avait deux jaunes cocardes. Guy Fawkes, emânue dé 6 pids d'haut, fut dêhallé et jindé sus san dos, la fache touânée du bord de la coue d'la jument, solidement amathé. I' portait, d'la main drouaite une lanterne et d'l'autre une grosse mêche et sus l'estouma, êcrits en grosses lettres, sus un morcé d'papi: "Le traitre Juda!"

J'avions 12 chevaux: 13 à conté la jument au p'tit Jan.

Tous, cavalièrs, musiciens, et invités, avaient un masque né sus l'haut d'la fache.

La "band" 'té composée comme suit: 4 accordéons, 4 fifres, 4 flajolets, 1 cornèt, 1 piplo, 1 gros tambour, les timbales, lé trépi et 2 p'tits tambours.

A chins minutes devant 3, tout était prêt.

A 3 heuthes sonnantes, les hêches du clios s'ouvraient et la procession, dans l'ordre suivant, s'mettait en marche:

(A 50 verges l'avant) 2 Héros d'armes, mastchis à j'va, atou chatchun lus trompette.

Le Cap'taine, le Lieut'nant (à j'va).

La "Band," 2 cavalièrs.

Guy Fawkes (sus la jument, menée par la bride par deux piêtons - iun d'chaque bord).

2 cavalièrs, les invités (à pid), 2 cavalièrs, piêtons (pas invités), 2 cavalièrs (Sergeant et corpora'), frumant la marche.

Notre anmin Piteur était iun des cavalièrs tchi gardaient l'traître.

J'allimes premiéthement au Probytéthe. (Moussieu l'Recteur nos dît qu'il 'tait bein fi d'nos veis si bein otchupés et tch'il espéthait qué punithions l'traitre comme i' l'méthitait). Et pis j'passimes par sièz Mousieu l'Connêtabl'ye et toutes les autorités civiles (et j'vos asseuthe tch'ils futhent tous bein civiles; car i' nos r'chuthent tous comme des messieurs).

Là ou nou d'vait faithe un arrêt soit à une maison ou soit ès carrefours et nou s'arrêtait à tous, les Héros d'armes baillaient chatchun un long son d'trompette - tchi faisait tout l'monde dêhale - et pis iun des héros criait la proclamation suivante:

"Bouannes gens!
Riches et pauvres!
Grands et p'tits.
Oyez... oyez... oyez!..
D'vant vous va paraître
Guy Fawkes, le traître!"

"Hôrew! i' s'nallait
faithe en l'air sauté,
contre leur volonté
Sa Majesté,
Notre Sire le Roué!
Les Lords
et les membres
de la Chambre
des Communes!"

"Prins sur le fait,
pour son forfait,
d'abord
au gibet nou l'pendra
et oprès i' fliamb'ra
comme fortune!"

Ch'la dit, les deux trompettes erdonnaient une ronde, et pis, au son d'la band, tchi jouait l'air, nou chantait:

"Ch'est Guy Fawkes,
Tondre-Baxe!
I' s'en va,
ha... ha... ha...
Sus un ch'va,
là... là... là...
Au supplice,
tchi s'en va,
Là... là... là...
sus san j'va.
Ha... ha... ha...
au supplice."

J'rentrimes dans l'clios d'vers neuf heuthes du sé, et l'monde fut admins; ch'tait des chents personnes tchi y avait - pus des deux-tiers 'taient des femmes, ch'la va sans dithe. Les cavaliers descendithent et Guy Fawkes fut d'cendu et fouorré dans sa tânniéthe; les j'vaux futhent mins à l'abri à mangi lus aveine et toute la compangnie se r'confortifyit et pis tout fut mins en ordre.

Une demié-heuthe pus tard six de nous entrithent dans la cave pour la fouôlyi. Tchiques minutes oprès nous ouiyait un bris desordonné en d'dans et puis nou vit l'traitre, tchi v'nait d'être happé, sa lanterne d'une main et la mèche de l'autre, toute prête pour mettre le feu ès 36 bathis d'poudre, amené hors, et pis monté et pendu au gibet. A dix heuthes justes, le feu fut mins ès quatre carres d'la maison.

Tchi fumée pour au mins une demi-heuthe! Et pis oprès tchi feu... et tchi bouanne danse à l'entou du brâzi! - A un quart de dix, le traître pendu. Guy Fawkes tchi nos faisait les pus laids grimaches, prenait feu par les pids et p'tit à p'tit l'feu gagni l'corps tch'tait plein d'cracots et d'fisées tchi s'mindrent à volé en d'vant, en driéthe de touos bords. Quand nou vit l'dangi nou s'arrêti la danse et un et chatchun voulais vaie.

Notre amin Piteur se pertchi drait d'vant l'entrée d'la cave et en r'gardant Guy Fawkes i' ly disait: "Flambe, pendard... tu n'en as pas occouo assez, va..."

Piteur en 'tait tout en extâse: mais l'pouor garçon en rêcapit-i' d'une belle, dia, car, pour se r'vengi, Guy Fawkes, tch'avait à la goule une fizée pour li servi d'cigare, la lanchit drait sus Piteur et oulle alli s'fouorré dans l'collet d'sa casaque. Le pouore minséthabl'ye s'mint à dansé comme un piêté d'peux. Mais en même temps tchiqu'un vint à son secours et êrachi la fizée. Il 'tait temps, car à peine fut-elle hallée et bas sus l'herbe qu'ou faisait explosion.

La personne tch'était v'nue s'exposer ainsi pour Piteur ch'tait ma p'tite couosinne Carolinne, tch'était brave comme un p'tit Turc et n'avait peux d'rein. Mais, dia... chutte petite femme-là avait un tchoeu d'or. J'avais man plian.

I' futhent endommagis touos les deux. Si li disait-elle: "Man pouore vaisin, j'sommes avaziés touos les deux: car s'ou z avez les ouiskeurs tralès, mé, j'ai deux d'mes corles roussies. J'sommes don dans l'même pliat - j'pouvons châtchi d'main.

Là-d'sus, Piteur, bein innoçamment li bailli sa main, qu'ou prins.

Ch'tait mé tch'avais envié ma p'tite couosinne au s'cours de Piteur: j'avais man plian - j'vos l'ai dêjà, j'cré: Et i' m'sembliait promettre bein.

Mais j'pensais tchi valait mus laissi à lus tout seu et j'fillis pus liain - et j'cré que j'fis bein - criyous pon?

Un p'tit d'vant minièt la baheule de Guy Fawkes sautait en l'air et tout s'effondrait: i' n'y avait pus qu'des chendres fumantes et l'gibet, tchi restit d'but.

Tout d'un coup oprès, un p'tit pus liain, un autre tas d'geon et d'fouaille, tout patouilli d'tathe s'enflammait et une bouête à bannete, plièchi sus l'haut du tas et tch'tait saupoudrée dans l'fond, d'grosse poudre à minne et pleinne de cracots, de chandelles romaines et d'fizées, éclattait comme une artill'lie et tout volait en l'air et s'éparpillait d'tous les bords.

Ch'tait là l'grand feu d'artifice promins dans not' programme.

A chu moment-là des hourras formidablyes s'fithent entendre - ch'tait la foule de monde tchi montrait sa jouaie et ses r'merciments.

Ils 'taient touos fiers et nous ettou. En effet ch'tait superbe!

Tou chu monde-là s'en r'touannit chatchun siez sé et r'gagnit san liet. I' n'resti pus qu'les membres d'l'Association.

D'vant d'nos entretchitté j'eumes occouo une bouochie d'gâche de vrai et une feis d'cidre - pas rein d'pus fort...



http://members.societe-jersiaise.org/geraint/jerriais/guyfawkes3.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Junker



Nombre de messages : 2790
Age : 43
Localisation : St Pierre du Val
Date d'inscription : 22/12/2007

MessageSujet: Re: 5 novembre - La Séthée d'Guy Fawkes   Jeu 6 Nov - 11:39

Plus compliqué que les "diries" que poste neness Exclamation Vais m'y reprendre à 2 coups pour tout saisir ; mais c'est bon cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
5 novembre - La Séthée d'Guy Fawkes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lombardsijde novembre 1969 qui se reconnait? B4 pont
» 11 novembre & les Cadets de Marine
» Revue de presse - Novembre 2007
» salon généalogie de NIMES les 12 et 13 novembre 2011
» REP INFO NOVEMBRE 2011 LEGION ETRANGERE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NORMANDIE CULTURE FORUM :: langue normande-
Sauter vers: