NORMANDIE CULTURE FORUM

pour une réunification de la normandie
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 jeux concours II

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Walther mc Knut

avatar

Nombre de messages : 574
Age : 50
Localisation : Nord Normandie(46 50 N, 56 20 W )st pierre miquelon langlade the paradise
Date d'inscription : 03/09/2008

MessageSujet: re   Mer 6 Mai - 22:40

Oh copain!!! lol! a toi !!! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.clanthorez.tonsite.biz
Invité
Invité



MessageSujet: Re: jeux concours II   Jeu 28 Mai - 21:19

Depuis l'temps:
Une p'tiote énigme de d'ssous les fagôts Cool:

De qui parle-t-on lorsque l'on évoque ces trois prénoms Question :

Marguerite, Swann, Eléonore.

Je sais ............c'est pas du tout cuit, mais vu que le vuule nachu trache les réponses sur gogole..................et byin là................baisé pirat
Petit indice comme d'habitude pour ga's Junker: of course in Normandy jocolor
Allez,.....................tantôt Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: jeux concours II   Jeu 28 Mai - 22:59

Bah dis donc c'est pô facile !!! scratch
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: jeux concours II   Ven 29 Mai - 0:09

Boujou Mistinguette
Pourtant, je suis absolument certain que tu connais la "maison" de cet individu, sans savoir peut-être que c'est lui qui en est le fondateur.................... Exclamation Cool Exclamation
(cela pourrait d'ailleurs valoir une sorte de circuit touristique thématique Exclamation Exclamation Question Idea Wink )
Tantôt Amélie
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: jeux concours II   Ven 29 Mai - 2:34

Moi, je "seiche"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: jeux concours II   Ven 29 Mai - 10:16

Ce serait t'y pas les bateaux que commandait BLACK William Alexander (corsaire qui ouvrit en 1802 le café de PARIS à CHERBOURG) cheers
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: jeux concours II   Ven 29 Mai - 10:16

un pecheur ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: jeux concours II   Ven 29 Mai - 11:28

affraid ALORS LA CHAPEAU BAS MISS affraid

Il s'agit bien de BLACK, le corsaire américano-cherbourgeois, fondateur du célébre et réputé Café de Paris sis sur le quai de Caligny à Cherbourg (tu vois que tu connaissais Dame Amélie Wink Very Happy ).
A toi de nous trouver une p'tiote énigme miss Rugby pirat
Petit résumé de la vie trépidente de cet homme:
BLACK William Alexander




Né en 1768 à PROVIDENCE. Etat de Rhodes Island, de parents bourgeois ayant perdu tous leurs biens lors de la guerre de Sécession.

Il quitte l’Amérique à 23 ans pour L’Europe.

Nationalisé Français en (date inconnue), s’était marié quelques années plus tôt avec la fille d’un négociant Dieppois qui lui donna deux fils, Eugène et Adolphe qui firent carrière dans l’armée et partirent en 1830 avec les partisans belges qui luttaient contre les hollandais.

Il ouvrit en 1802, le café de PARIS, à CHERBOURG où il vécut en petit bourgeois jusqu’à son décès en septembre 1836.



Amateur de Paris et d’aventures comme beaucoup de ces concitoyens de l’époque, il aurait dit on, pris la mer pour s’emparer d’un soldat Anglais en armes.
Il aurait mené non seulement le soldat mais la guérite qui l’abritait à la grande surprise de ce dernier qui aurait été renvoyé chez lui avec les félicitations des joyeux parieurs.



Il commande en 1797, L’ESPERANCE, L’ENTREPRENANT, L’HEUREUX SPECULATEUR (Sloop de 27 Tonneaux, 2 canons, 2 Pierriers, son second était de BOSTON et son Lieutenant de NEW YORK), L’HEUREUX SPECULATEUR N° 2 (Brick de 61 Tonneaux, 8 canons 4 Pierriers, ancienne prise anglaise vendue 25000 livres), LA MARGUERITE, LE COURRIER, LE CYGNE (ou SWANN), L’ELEONORE, L’AIGLE et L’ARBALETE.



Le 30/06/1797, L’ENTREPRENANT, 16 Hommes, 4 pierriers et 4 Espingoles s’empare de L’ESPERANCE, chargée de genièvre et eau de vie



Le 08/11/1797, L’HEUREUX SPECULATEUR ramène LA MARGUERITE capturée à 12 lieues au nord de AURIGNY. Après 3 coups de canon.



Le 30/11/1797 ; L’HEUREUX SPECULATEUR il s’empare aux environs de POOLE du TWO BROTHERS dont c’était la première sortie. Il était chargé de froment moulu, orge, houblon, pièces d’étoffes de MANCHESTER de mercerie, peinture, briques, chaises, quincaillerie, pipes à fumer, apothicairerie le tout pour un montant de 100000 Livres.



Le 21 Décembre, prend le PRINCE OF WALES au large des CASQUETS.



Le 22, le sloop THE SEVEN BROTHER et quelques jours plus tard, LE THOMAS WILLIAM fraudeur sans papiers. (Pris à l’abordage)



Au cours de cette année 1797, à bord de L’ENTREPRENANT (10 hommes, 4 Pierriers et 4 Espingoles, s’empare par ruse à GUERNESEY en se faisant passer pour un Anglais, d’un navire Anglais gréé en Brick.



En Février 1798, L’HEUREUX SPECULATEUR, Armé par MOSQUERON et dirigé par BLACK conduit à DIELETTE, LE NEPTUNE, chargé de bois de construction.

Seul propriétaire de son bateau, il s’associa à l’armement MOSQUERON puis plus tard à GOUEY D-DULONGPREY.



A certains moments, BLACK en raison des ses activités d’armateur dut rester à terre mais sous l’empire, il reprit la course.



En 1808, à bord de petites unités et il remporta de nouveaux succès. Cependant, alors qu’il commandait « LE COURRIER », un lougre, il fut obligé d’amener pavillon devant le brick anglais « LE LINET » bien supérieur en hommes et en armement. Il était en effet armé de 14 caronades de 14 livres de balles et son équipage était fort de 75 marins.

Le capitaine Anglais dans son rapport de mer disait : l’opinion de tous les officiers à bord du brick de sa majesté était que le lougre ne pouvait tenir contre notre brick mais à notre étonnement, il a soutenu notre feu, boulets et mitraille, ainsi que la fusillade pendant une heure et demie pendant lequel le beaupré a été coupé par un boulet et ses voiles au moins dix fois ont été rehissées. Le lougre faisait tant d’eau qu’il était dans le cas de couler au fond. Nous soussignés, déclarent positivement que rien que la nécessité la plus pressante a forcé la capitaine BLACK d’amener son pavillon à une force bien supérieure.



Le capitaine devait d’ailleurs s’évader.



LE COUP DE MAIN DE GUERNESEY



Le rapport de mer relatant la capture du brick anglais « L’ESPERANCE » à GUERNESEY

Mené par la hardi et rusé capitaine BLACK. Après avoir échappé au cours de maintes péripéties à un rapide cutter ennemi. L’Américain arriva sur la rade de l’Ile Anglo normande, le 29 Juin 1797.Accosté par les autorités, il répondit qu’il était Américain et se rendait à LISBONNE mais que les vents contraires l’avaient obligé de relâcher. Appelé chez le gouverneur, il remonta à son bord et le 30 au soir, ayant vu qu’un brick était à petite distance, il résolut de s’en emparer. Bientôt il passa à l’abordage avec ses hommes, soupait les câbles et mettait à la voile, prenant son propre bateau en remorque.



Les coups de feu avaient évidemment donné l’alerte et quatre bâtiments anglais armés se lancèrent à la poursuite de BLACK, mais ils ne parvinrent pas à le rejoindre à cause de la marche supérieure de sa prise.Après avoir gagné la rade de PLAINVY, non sans avoir essuyé les coups de canon d’une frégate anglaise, Il se rendit à CHERBOURG.



A la suite de ce coup d’audace, le commissaire principal de la Marine écrivait au Ministre et celui-ci lui répondait en ces termes : j’ai reçu, citoyen avec votre lettre du 19 de ce mois, le rapport qui l’accompagnait par lequel le capitaine corsaire de LENTREPRENANT rend compte des moyens qu’il a employés et des dangers qu’il a courus pour s’emparer d’un bâtiment anglais qu’il a amené à Cherbourg. Je ne crois pas devoir prendre connaissance des ruses dont les corsaires croient devoir se servir pour remplir le but de leur armement, dès le moment qu’ils ont rempli les formalités prescrites par les lois de la course c’est à eux de garantir vis-à-vis de l’ennemi, les risques qu’ils peuvent courir et c’est à l’administration à veiller avec la prudence et le zèle qui vous caractérisent pour que ces hommes dont la moralité pourrait présenter des suspicions, ne compromettent pas la sûreté publique.





Sources : Les corsaires Français sous la République et l’Empire- PARIS 1847 –Napoléon Gallois. Journal de Cherbourg des 2 et 17 Octobre 1836



Revue Historique des Armées N° 164 de Septembre 1986- A.W BLACK Un corsaire Américain au service de la France.



Annuaire de 1924 de Paul LECACHEUX



François RACINE (1774-1817) de Janine BRUGERE et Hugues PLAIDEUX – revue du

Département de la Manche –Janvier 1991.



Revue du Département de la Manche 1963 pages 237-243 par Charles de la MORANDIERE
Revenir en haut Aller en bas
nenel61

avatar

Nombre de messages : 7347
Age : 40
Localisation : orne
Date d'inscription : 25/03/2006

MessageSujet: Re: jeux concours II   Ven 29 Mai - 11:35

jolie carrière

_________________
blog vidéo du forum
http://www.dailymotion.com/normandie-culture-forum

L'alcool tue lentement. On s'en fout, on n'est pas pressés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/normandie-culture-forum
Invité
Invité



MessageSujet: Re: jeux concours II   Ven 29 Mai - 12:17

Comme tu dis Nenel, une sacrée carriére et un hardi navigateur pirat
Cet épisode est je crois le plus beau pirat pirat pirat.
Se laissant aborder puis capturer par un capitaine "bleu" de la royale anglaise qui voulait le ramener à Guernesey, il retourna la situation d'une main de maitre.
L'anglais était trés mauvais à la manoeuvre avec deux bateaux à gérer. Black; pourtant prisonnier, lui proposa de l'aider en le secondant pirat Cool .
Erreur fatale pour ce capitaine anglais qu'avait pas trois tours d'hélice au cul. Le rosbif faisant confiance Shocked et écoutant mot pour mot Black, ce dernier mit le cap sur Aurigny (Nord), faisant croire au marin d'eau douce anglais qu'il barrait sur Guernesey (Sud).
L'anglais n'y vit que du feu et arrivé au large de Goury, Black et son matelot tuérent le british et son second. L'équipage anglais prit peur et rentra sous les ordres de Black qui ramena; lui; sans mal les deux navires à Cherbourg.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: jeux concours II   Dim 31 Mai - 21:39

Bon alors Miss Rugby, elle vient cette énigme Question Question lol!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: jeux concours II   

Revenir en haut Aller en bas
 
jeux concours II
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Jeux / jouets pour ma fille de 7mois
» des petits jeux à imprimer
» Salle de jeux p2 !
» enfant et console de jeux
» Pour vos soirée jeux.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NORMANDIE CULTURE FORUM :: jeux concours-
Sauter vers: