NORMANDIE CULTURE FORUM

pour une réunification de la normandie
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Caen:20 000 personnes évacuées pour le déminage d'une bombe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sylvain

avatar

Nombre de messages : 110
Age : 47
Localisation : Normand vivant en Meuse
Date d'inscription : 20/01/2009

MessageSujet: Caen:20 000 personnes évacuées pour le déminage d'une bombe   Dim 14 Fév - 14:19

Citation :
LEMONDE.FR avec AFP | 14.02.10 | 11h13


Une opération de déminage d'une bombe américaine de la Seconde guerre mondiale, l'une des plus importantes jamais organisées en France, a entraîné dimanche matin à Caen l'évacuation de quelque 20 000 personnes, soit plus de 15 % de la population de la ville. "L'évacuation de la population et en particulier des gens les plus fragiles a démarré, les gens ont compris l'importance de l'opération et 300 personnes sont venues s'installer au Centre des congrès depuis 6 h 30", explique Stéphane Travert, chef de cabinet du député-maire de Caen Philippe Duron.


Dès 7 heures, les forces de l'ordre avaient mis des barrages en place autour de la zone et un hélicoptère de la Sécurité civile ne cessait de tournoyer autour de la zone évacuée dans la matinée. Sous la grisaille et quelques flocons de neige, des habitants ont afflué en navette ou par leurs propres moyens vers le Centre des congrès aménagé pour les recevoir (avec cafétéria, salle de projection, salle de repos, salle de jeux...) jusqu'à 17 heures

L'engin à désamorcer, une bombe de 500 kg dont 265 d'explosif, avait été retrouvé fin janvier en plein centre-ville, à l'occasion d'un chantier sur le campus universitaire. Pour le neutraliser, il a fallu fermer une zone de 800 mètres de rayon, incluant le petit quartier touristique de Vaugueux. Deux démineurs doivent opérer vers 13 heures pour 45 à 90 minutes.

http://medias.lemonde.fr/mmpub/img/lgo/lemondefr_pet.gif

Citation :

C'est sous ce tas de terre, sur le chantier de construction de la maison des langues de l'université de Caen que se trouve la bombe. Elle devra être neutralisée en début d'après-midi.
Stéphane Geufroi


Jocelyn, 22 ans, étudiant au conservatoire, a été le premier des «évacués » à cause de la bombe de l'université de Caen. Il est arrivé au centre des congrès, à 6 h 10. Une quarantaine d'employés municipaux étaient à pied d'oeuvre au petit matin pour accueillir les habitants, qui ont dû quitter leurs domiciles, dimanche. L'évacuation de la zone concerne donc 8 800 foyers soit environ 20 000 personnes dont 1 000 étudiants résidant à l'université. Le choix de ce dimanche a été en partie lié au dispositif complexe d'informer les habitants (10 000 courriers, les passages multiples de la police municipale...) et d'organiser les déplacements.

Ainsi Nicole, octogénaire demeurant au Calvaire-Saint-Pierre, qui a connu les bombardements de la Libération. Elle a prévu son programme pour passer le temps: mots croisés et broderie. La police nationale effectue tout au long de la matinée des contrôles dans les appartements pour s'assurer que les consignes de sécurité sont respectées.

Depuis 6 h du matin, 350 barrières interdisent l'accès au périmètre de sécurité installé autour de la bombe trouvée sur l'université de caen. tandis qu'un hélicoptère survole la zone, une quarantaine de pompiers et des personnels de la Croix-Rouge se coordonent au pied du château de Caen pour évacuer une soixantaine de personnes âgées. Il est 7 h 30.

Désamorçage avancé

Prévue pour durer cinq heures, la vérification de l'évacuation du périmètre de sécurité par 250 policiers a été très rapide en fait. Les Caennais ont très bien joué le jeu.

Le désamorçage de l'engin explosif va commencer plus tôt, vers 11 h 15. L' opération devrait durer de un heure à une heure trente.

Cette bombe a été découverte le jeudi 28 janvier dernier sur le chantier de construction de la maison des langues au campus 1 de l'université de Caen. L'engin de 500 kg est recouvert par des blocs de béton de plusieurs tonnes posés sur des madriers en bois.

Larguée le 6 juin 1944

L'engin a sans doute été largué le 6 juin 1944 en début d'après-midi. « Les Américains voulaient détruire tous les ponts de l'Orne », indique Jean Quellien, professeur d'histoire. Les bombes ont raté leurs objectifs.

Cette bombe était censée « faire des ravages et tout dévaster » selon Joseph un ancien combattant qui a dû quitter aujourd'hui son logement du Calvaire-Saint-Pierre. Pesant 500 kg, la bombe contient 265 kg d'explosif en équivalent TNT.

Dimanche 14 février, le n° vert 0 800 009 223 est actif de 6 h à 20 h. Les musées de Normandie et des Beaux-Arts situés au château sont fermés. L'entrée du Mémorial est gratuite aujourd'hui pour les Caennais.

Plus d'informations dans le journal Ouest-France

http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet_-Caen-20-000-personnes-evacuees-pour-le-deminage-d-une-bombe_39382-1264222_actu.Htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Caen:20 000 personnes évacuées pour le déminage d'une bombe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Londres : 100 personnes soulèvent un bus pour sauver un cycliste
» Des personnes intéressées pour une commande groupée de chaussures ?
» Vol Paris Nice pas cher.
» Permutation Basse-Normandie (1h30 de Caen et 1h30 de Paris) pour Alsace ou Lorra
» Caen - 3 ans de prison pour la « plus grande fraudeuse de Basse-Normandie ».

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NORMANDIE CULTURE FORUM :: actualité :: calvados-
Sauter vers: