NORMANDIE CULTURE FORUM

pour une réunification de la normandie
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La pomme prisonnière du calva

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
nenel61



Nombre de messages : 7346
Age : 39
Localisation : orne
Date d'inscription : 25/03/2006

MessageSujet: La pomme prisonnière du calva   Sam 29 Mai - 10:41



Les carafes de calvados contenant une pomme sont le fruit d'un savoir-faire unique. Celui des calvados Coeur de Lion et de l'arboriculteur Didier Alleaume, qui installent en ce moment des bouteilles dans les pommiers.
L'histoire

« Mais comment la pomme a-t-elle pu entrer dans la bouteille ? » Les familles Drouin et Alleaume en ont fait un secret bien gardé. Producteur de calvados et arboriculteur ont associé leur savoir-faire pour développer le concept de la pomme prisonnière.

À l'origine, une tradition familiale. « Nous avons toujours eu une carafe de calvados dans laquelle était enfermée une poire, se rappelle Didier Alleaume, arboriculteur à La Rivière-Saint-Sauveur, près de Honfleur. Dans les fermes, elle était offerte comme cadeau de mariage. »

En 1981, Didier Alleaume et Christian Drouin, des calvados Coeur de Lion à Coudray-Rabut, s'associent. « Ils ont collaboré avec la maison Hédiard, à Paris, qui leur a suggéré de remplacer la poire par une pomme », explique Guillaume Drouin, le fils.

Il leur a fallu plusieurs années pour arriver à la bonne formule. « Nous avons testé 28 variétés de pommes pour trouver la mieux adaptée. » Son nom ? C'est un secret !

Des bouteillesdans les arbres

Chaque année, fin mai, lorsque les pommes commencent tout juste à pousser, Didier Alleaume et son fils Thibault installent des carafes dans les pommiers. Une technique qui demande patience et expérience.

Un coup d'oeil pour sélectionner les pommes qui résisteront le mieux. « Chacune est placée dans une carafe, qui est accrochée aux branches par deux fils de fer, explique Thibault Alleaume. À l'envers pour qu'elle ne se remplisse pas d'eau. »

La technique est répétée sur toutes les rangées d'arbres, pendant trois à cinq jours. « Il faut aller vite, précise Didier Alleaume. Dès qu'il y a du soleil les pommes grandissent. »

Les carafes sont décrochées fin août. Un travail délicat avec des ciseaux de chirurgien. Il faut faire attention à ne pas « choquer » la pomme, donc l'abîmer. « Il y a 50 à 60 % de réussite, poursuit Didier Alleaume. Parfois, les pommes ne sont pas assez belles. C'est plus compliqué qu'avec les poires, elles sont plus fragiles. »

Apéro ou trou normand

Les bouteilles nettoyées, la famille Drouin prend le relais. « Nous les remplissons d'un calvados léger, explique Guillaume Drouin. Nous laissons macérer un an pour que la pomme s'imprègne du calvados et celui-ci des arômes de la pomme. »

Le résultat : un calvados fruité. La pomme prisonnière est une marque qui a été déposée par Christian Drouin. Angleterre, Japon, Russie, pays de l'Europe de l'Est... « Elle nous a permis de développer l'export, sur des marchés où le calvados n'était pas connu », analyse Guillaume Drouin.

Le moment idéal pour déguster une pomme prisonnière : en apéritif, trou normand ou après un bon repas, pour finir sur une note fruitée.

Sylvie DEJOUY.
source Ouest-France

_________________
blog vidéo du forum
http://www.dailymotion.com/normandie-culture-forum

L'alcool tue lentement. On s'en fout, on n'est pas pressés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/normandie-culture-forum
 
La pomme prisonnière du calva
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La pomme prisonnière.
» FETE DE LA POMME EURE DU TERROIR
» commande groupée pomme cerise
» Gnocchis à la pomme de terre
» Cake salé roquefort/noisettes/raisins/pomme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NORMANDIE CULTURE FORUM :: gastronomie-
Sauter vers: