NORMANDIE CULTURE FORUM

pour une réunification de la normandie
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Suicides dans la Manche : un triste record

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
nenel61

avatar

Nombre de messages : 7347
Age : 40
Localisation : orne
Date d'inscription : 25/03/2006

MessageSujet: Suicides dans la Manche : un triste record   Jeu 26 Oct - 22:15

Un collectif départemental de prévention du suicide vient d'être créé. Il fait suite à une enquête sur le suicide dans le bocage normand, où les chiffres sont édifiants.

Triste record. Le taux de suicide dans la Manche est supérieur à la moyenne nationale. De deux fois dans le Sud-Manche, la zone la plus sinistrée du département. En 2002, le taux de suicide était de 17,8 pour 100 000 habitant, au niveau national; de 31 pour 100 000 dans la Manche, et de 37 au niveau du Sud-Manche. Autre chiffre inquiétant : ce taux était pour les 15/24 ans, de 15 pour 100 000 habitants, soit le double du national. En 2005, 113 personnes se sont donné la mort dans le département.

Pourquoi la Manche se retrouve particulièrement suicidogène ? Explications du psychiatre Patrick Alary, de la Fondation du Bon-Sauveur à Saint-Lô : « C'est lié aux conditions sociologiques. Les hommes se suicident plus que les femmes; les hommes seuls plus que les hommes en couple; les gens en précarité plus que les autres. Sans oublier le contexte d'un monde rural en mutation. Beaucoup de phénomènes qu'on retrouve ici. » Autre singularité du département : « On observe de nombreux suicides par pendaison. On en compte déjà 40 pour 2006. »

Ces données, suffisamment alarmantes, ont amené le colloque régional « Le suicide dans le bocage normand » tenu en 2005 et préparé entre 2001 et 2004. De ce colloque est né un collectif, qui s'inscrit dans le plan national de prévention du suicide. Il tenait son assemblée générale constitutive mardi à Saint-Lô.

200 professionnels

Il est déjà composé de 200 adhérents, qui retrousseront leurs manches pour relever un défi : baisser le taux de suicide, éviter le stade de la tentative. Mais comment ? « En agissant en amont. » Gérard Boittiaux, psychiatre à Picauville, a énoncé, à cette occasion, trois grands objectifs : « Mutualiser les moyens en développant les formations des professionnels qui se retrouvent face à la crise suicidaire, favoriser les échanges entre les professionnels, et créer un observatoire départemental sur le suicide. »

Concrètement, cela se traduira par des actions de prévention menées en réseau sur le département et des formations. Pour apprendre « à mieux détecter ». Luchmun Buton, psychiatre, a déjà formé 200 personnes sur la Manche. Avec quatre autres formateurs, il ambitionne d'en former 300 par an. Des psychiatres et des psychologues, mais aussi des travailleurs sociaux, des médecins généralistes, du personnel sanitaire, des bénévoles d'association... « La personne en crise ne va pas forcément s'adresser à l'expert », explique-t-il. L'observatoire, quant à lui, essaiera de comprendre les déterminismes sociaux qui mènent au suicide. « Et non pas de stigmatiser, ou de mener une croisade », précise Bruno Regnault, médecin généraliste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/normandie-culture-forum
 
Suicides dans la Manche : un triste record
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Suicides dans les armées occidentales – Éléments de comparaison en 2014
» FLASH ACTU: Suicides dans la police: La DGPN a prévu aujourd'hui, une réunion avec les syndicats.
» Les Suicides dans les armées occidentales – Éléments de comparaison en 2014
» Gendarmerie : 2 suicides dans la région Centre.
» Suicides dans les armées et la gendarmerie française - Un point de situation en 2014

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NORMANDIE CULTURE FORUM :: environnement :: santé-
Sauter vers: