NORMANDIE CULTURE FORUM

pour une réunification de la normandie
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 4 000 fillettes menacées d'excision en Haute-Normandie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
nenel61

avatar

Nombre de messages : 7347
Age : 40
Localisation : orne
Date d'inscription : 25/03/2006

MessageSujet: 4 000 fillettes menacées d'excision en Haute-Normandie   Mar 23 Jan - 0:26

Il en fallu, du temps, pour convaincre cette jeune maman de renoncer à mutiler ses trois petites filles. C'est un signe important, qui montre que la prévention difficile peut être efficace. Sinon, comment expliquer que cette jeune malienne, installée aux Andelys, ne soit finalement « pas repartie en Afrique pour faire exciser ses fillettes âgées de quelques mois, trois ans et cinq ans, alors qu'elle allait au pays pour ça » explique le Dr Brigitte Lebailly, médecin de PMI (Protection maternelle infantile) dans la vallée de l'Andelle. Une victoire pour toutes les femmes africaines et françaises, qui luttent pour faire régresser ces mutilations sexuelles féminines interdites sur notre territoire.

Malgré la difficulté à mesurer l'ampleur du phénomène, on estime que la Haute-Normandie est la deuxième région la plus concernée après l'Ile de France, à cause de l'importance des communautés concernées installées à Rouen, au Havre, à Elbeuf.
« 4 000 fillettes seraient de potentielles victimes », avance Claudine Bourgeois, directrice de la Drass (Direction régionale des affaires sanitaires et sociales), et organisatrice d'un colloque ce mardi 23 janvier, qui réunit tous les partenaires sociaux et médicaux concernés.
Comme le souligne Marion Camper, déléguée régionale au droit des femmes, « il faut absolument éviter les retours au pays pour exciser les toutes petites filles. Comme celles qui sont un peu plus grandes peuvent disposer d'informations, via l'école par exemple, on les mutile beaucoup plus tôt, et ainsi elles ne gardent pas la mémoire de ce qui s'est passé, et vont ensuite reproduire en pensant que cela est normal. »
Conditionnement

Des réseaux de médiation, avec des associations de femmes africaines, ont été mis en place, à Rouen, au Havre, dans l'Eure. C'est grâce à leur intervention que les voyages peuvent être évités. « Certaines familles une fois en France sont restées bloquées sur les coutumes du pays.

C'est pourquoi il faut persévérer et continuer à organiser des réunions dans les quartiers spécifiquement concernés », poursuit le Dr Lebailly.
L'excision a existé en Europe au XVIIIe et XIXe siècles. Il s'agissait d'anéantir les pulsions sexuelles de jeunes femmes jugées hystériques ou nymphomanes. L'équivalent, en quelque sorte, de la lobotomie, qui s'est également pratiquée pour neutraliser les malades mentaux. Ici et maintenant, l'espoir peut venir des nouvelles générations de jeunes femmes d'origine immigrée, mieux informées sur cette forme de torture physique, et moins concernées par l'emprise communautaire.
¥ Le colloque à destination des professionnels se déroule demain mardi 23 janvier à la faculté de droit de Rouen-Pasteur entre 13 h 30 et 17 h.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/normandie-culture-forum
 
4 000 fillettes menacées d'excision en Haute-Normandie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Régionales Haute -Normandie
» Energie Haute Normandie.
» La haute-Normandie: "région" la plus mal gérée.
» Atlas des paysages de Haute-Normandie
» Le bilan économique et social 2011 de la Haute-Normandie.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NORMANDIE CULTURE FORUM :: actualité :: eure-
Sauter vers: